• Retour à la nature !! happy

    Notre objectif : Aller voir des Orangs Outans vivants dans la jungle. Il n’en reste plus qu’a Bornéo et Sumatra.

    Notre avion se pose à Medan au cœur de Sumatra en Indonésie. 4ème ville d’Indonésie. Le choc quand on sort de l’aéroport !

    Il fait une chaleur humide difficilement supportable,de  la poussière partout, des bus pourris pas climatisés, des voitures dans tous les sens, le bruit des klaxons, des gens, des mosquées…on change de monde.

    Mais Medan n’est que la ville de passage obligée avant de s’enfoncer dans la jungle.

    A l’auberge où l’on passe la nuit nous faisons la connaissance d’un guide avec qui on organise un trek de 2 jours et une nuit dans la jungle.

    Le lendemain nous filons donc à Bukit Lawang (à 3h de Medan) qui est le point de départ des treks au pied du parc Gunung Leuser.

    L’endroit est de suite plus agréable, au calme au bord d’une rivière entouré d’une foret dense et bien sur des singes qui s’amusent près de l’hôtel.

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Nous formons un petit groupe de 4 avec un jeune américain et une hollandaise et l’on profite de la fin de journée pour faire une petit tour dans le village et connaitre un peu mieux nos 2 guides avant d’attaquer la marche le lendemain bien décidés à enfin rencontrer ces fameux singes. 

    Il nous apprend que les Orang outans ont plus de 96% de leurs gènes en commun avec nous.

    Dans la jungle, il y a 2 sortes d’orangs outans. Les semi sauvages qui sont des jeunes singes récupérés chez des Indonésiens (car il est maintenant interdit d’en posséder) et réhabilités. Eux n’ont pas peur des hommes. Et les singes sauvages qui n’ont jamais été habitués à l’homme.

    Nous commençons donc notre trek le matin vers 9 heures super motivés.

    A  10 heures nous tombons déjà face à face avec un Orang Outan et son bébé. Le choc !! Rencontre impressionnante.

    Ça n’a rien à voir avec tous les singes que l’on a pu voir jusqu’ici. Ils sont assez grands (presque la taille d’un homme) et surtout leur regard est perturbant…on se demande vraiment à quoi ils pensent en nous regardant.

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    C’était un moment magique. On aurait pu passer des heures à se regarder.

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    C’était des singes semi sauvages. Il fallait faire très attention car ils n’ont pas peur de l’homme et peuvent se montrer très agressifs. Mais nos guides étaient plutôt sérieux et compétents !

    Sur cette superbe rencontre, nous continuons notre trek. cool

    Nous marchons pendant environ 7 heures au milieu de la foret avec des grosses montées et descentes assez éprouvantes pour nous alors que les guides ,tranquillement, en tongues ne transpiraient mêmes pas.

    Au cours de la rando nous croisons aussi d’autre types de singes dont les plus marrant sont les Thomas leaf monkey aussi appelés les punky monkeys. On vous laisse deviner pourquoi J.

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

     

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Nous croisons aussi des gibbons à face blanche assez rare à voir parait-il. Leur déplacement dans les arbres est aussi très spectaculaire.

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Et bien sur un autre orang outan ! happy

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Nous arrivons en fin d’après midi dans notre camp dans la jungle au bord d’une rivière où nous profitons pour faire un petit plouf rafraîchissant après cette journée mémorable.

    Le camp est très « nature » construit avec quelques bouts de bois et des bâches. Mais il est agréablement situé au bord de l’eau avec même une petite cuisine d’où les guides nous préparent un bon souper avec des currys et autre spécialités.

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Nous passons la soirée à discuter autour d’un thé avec le groupe, puis nous allons nous coucher dans notre super « tente » les jambes un peu raides et des belles images plein le tête.

     Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

     

    Malgré le calme, ce ne fut quand même pas notre meilleure nuit!! smile

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Le lendemain, la journée est plus cool. Nous allons passer la matinée au bord d’une cascade avant de prendre un bon repas constitué essentiellement de fruits exotiques. Un régal.

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    Puis nous rentrons au village sur une sorte de radeau constitué de pneus de camions attachés entre eux avec des ficelles.  Le rafting maison. Enfin c’est quand même plus facile pour rentrer que de refaire le chemin à l’inverse..et très amusant.

    Sumatra - Bukit lawang - Man Vs Wild 2

    En plus le long du trajet nous pouvons encore admirer quelques singes..qui savent nager aussi !!!!

    Une petite vidéo pour résumer tout ça!!

     

    Voila nous nous reposons encore un soir au village avant de rejoindre Medan où nous attend un avion pour l'île de Java.


    7 commentaires
  • Après une longue journée de transports (mini bus, bus, 2 avions, bus) nous voilà arrivés sur l’île de Java dans la ville de Yogyakarta.

    Nous atterrissons dans le quartier de Sosro, un enchevêtrement de ruelles, où nous trouvons un petit « Losmen » (hôtel) sympathique où nous avons pu nous reposer au calme pour 3 nuits (avec pour seul réveil dans la nuit l’appel à la prière des mosquées très particulier en Indonésiehe).

    Ici une des ruelles piétonnes :

    La ville en elle-même n’a rien de fort attrayant comme, nous parait-il, toutes les grandes villes d’Indonésie, mais ce quartier là est vraiment sympathique, et nous y avons goûté encore quelques spécialités locales, dans les stands de rues du quartierwinktongue.

    Nous avons également profité de ce coin pour routard pour faire une bonne machine, eh oui il faut bien s'occuper aussi des tâches ménagères pendant le voyageyes ! 7,5kg de linge, donné au pressing pour la modique somme de 2€50 oh…Le lavage de linge le mieux fait et le moins cher de tout ce qu’on a pu essayer jusque là ! Rendu bien plié et sous plastique, bref la grande classe et nous n’étions vraiment pas mécontents de retrouver un peu de fraîcheur dans nos affaires cool!

    Yogyakarta est avant tout la ville de départ pour aller voir le plus grand temple bouddhiste d’Asie : Borobudur.

    Après avoir pris 2 bus nous y sommes arrivés au bout de 2h (les transports ici sont très très longs…), mais nous n’avons pas été déçus.

    Petite vue d’ensemble :

    Le temple est constitué de plusieurs terrasses, les 6 premières possèdent de nombreuses fresques superbes ainsi que des bouddhas :

    Il y a ensuite 3 terrasses circulaires où il y a de drôles de stupas qui ressemblent à des cloches dans lesquelles on aperçoit à travers les losanges des bouddhas à l’intérieur. Ces terrasses sont organisées autour du stupa central, le plus haut.

    Cela donne une organisation de stupas originale.

    En chemin, nous avons croisé des tas de jeunes étudiants de Sumatra qui voulaient discuter avec nous et nous prendre en photo ^^! Nous nous sommes pris au jeu (de vraies stars glasses!), même si au bout d’un moment on n’arrivait plus à s’en dépêtrer car chacun voulait sa photo sur son propre téléphone portable arf ! Mais c’était bien drôle !

    Et du coup on a fait comme eux clown !

    Le temple nous a pas mal plu, même si ce n’est bien évidemment pas un Angkor ou un Bagan (et pourtant l’entrée est extrêmement chère oh!), nous avons été surpris de toutes ces fresques très jolies, mais la restauration du site a été tellement poussée que tout cela manque un peu d’authenticité, tout est devenu « trop propre » et on dirait que le site n’est pas si vieux que ça (pourtant le début de la construction date de la fin du VIII ème siècle !!)

    Ce fut quand même une étape sympathique qui nous a permis aussi de nous organiser pour ensuite aller voir les volcans de l'île. 


    4 commentaires
  • Depuis Yogyakarta nous organisons notre périple autour des volcans de Java.

    Après un petit calcul et notre expérience des transports publics indonésiens, nous comprenons vite qu’il est beaucoup plus économique de prendre un circuit « organisé » que d’essayer d’y aller tout seul.

    Mais même avec les minibus privatisés ce n’est pas de tout repos!!

    Nous embarquons donc pour 3 jours intenses de transports et de visites avec au programme: le volcan Bromo, l’Ijen et une dépose au ferry pour Bali.

    Le premier jour est consacré au trajet Yogya-Cemoro Lawang au pied du volcan Bromo: 14H de minivan...pour 10 annoncées !

    On nous dépose donc vers 23H à notre guesthouse pour un réveil prévu à 3H30 afin d’aller admirer le levé du soleil sur le volcan.

    Nous prenons juste le temps d’enfiler une polaire, de trouver une petit échoppe pour manger un morceau..et regarder un peu le match de la Colombie diffusée au fond de la salle avant de filer au lit. On décide de zapper la douche car il est minuit, il caille et qu’il n’y a pas d’eau chaude !!! happy

    Le lendemain dans la nuit nous montons dans un 4X4 qui nous emmène jusqu’au point de vue à environ une heure de l'hôtel.

    Arrivée là haut nous attendons donc le levé du soleil sur le volcan dans une ambiance un peu "village étape du paris dakar". De nombreux 4X4 sont déjà là, des vendeurs de café chaud et autres bonnets sont là aussi.

    Mais quand la lumière arrive enfin, la vue est tout simplement splendide et on oublie le monde et les heures de trajet pour y arriver.

    On se dit que de tous les volcans vus depuis notre voyage, ce panorama est certainement un des plus beaux. Les volcans ont la forme parfaite avec même un peu de fumée qui s’échappe…la carte postale.

    Après avoir admiré le panorama, on embarque de nouveau dans notre 4X4, pour aller au pied du Bromo afin d’y faire l’ascension. Le sommet est facilement accessible en 1H de marche environ.

    Ambiance Paris-Dakar au pied du Bromo.

    Arrivé sur la crête nous profitons de la vue sur les alentours et de la fumée qui s’échappe du cratère.

     

    Vers 9H (longue journée), nous revenons à l‘hôtel pour prendre un super petit dej avec vue sur le volcan. Un petit moment de bonheur.cool

    Vue de la terrasse avec notre thé fumant dans les mains J

    Puis nous reprenons un minivan qui nous emmène, en 8H cette fois-ci, en bas du 2ème volcan au milieu des plantations de café.

    L’hôtel est très sympa (avec eau chaude !smile) au milieu des plantations, mais épuisés par la journée nous filons rapidement au lit...D’autant plus que nous repartons encore une fois à 4H du mat….zzz

    Après un réveil difficile, on nous dépose en bas du volcan Ijen et nous commençons l’ascension de nuit.

    Le volcan Ijen a été rendu célèbre par Nicolas Hulot qui a fait un reportage sur les hommes qui récupèrent le soufre au fond du cratère dans des conditions très difficiles.

    L’ascension du volcan se fait par un chemin assez raide en a peu près 1H30 . Nous arrivons pour le levé du soleil en haut.

    Nous qui croyons avoir vu le plus beau avec le Bromo, restons ébahi par la vue de ce volcan.oh

     

    Encore plus impressionnant et bien moins touristique que le premier

    ce qui le rend bien plus agréable.

    Nous voyons les porteurs de soufres qui travaillent au fond.

     

    La fumée n’étant pas très forte ce matin, nous en profitons pour descendre vers le cratère et approcher les travailleurs.

    La beauté des lieux est à couper le souffle. Les mineurs,

    malgré la difficulté de leur job (entre l’effort physique et l’inhalation du soufre leur espérance de vie dépasse guère 50 ans..) restent souriants envers nous.

     

     

    Nous profitons donc de cet endroit fabuleux quelques heures avant de redescendre prendre notre van qui nous déposera à l’embarcadère de l’île 2 heures plus tard.

     

    Yvonne est venue sentir le soufre avec nous bien sur

    Suite à cette matinée de rêve nous montons dans un ferry direction Bali, et trouvons un bus pour Denpasar.

    A Denpasar, changement de monde. Les touristes sont attendus comme des portes monnaies ambulants. Les prix sont multipliés par 10..

    Nous voulions rejoindre Ubud (à seulement 35km), bien décidés a ne rien lâcher..bad

    Suite à de rudes négociations et épuisés de ces longues journées nous finirons par passer la nuit à..Denpasar près de la gare routière afin de trouver un bus à prix raisonnable le lendemain matin.

    Bali s’annonce difficile..

     

     


    10 commentaires
  • Après avoir passé notre première soirée balinaise à Batubulan, banlieue de Denpasar où il a été difficile de trouver un hôtel et un distributeur car c’est un endroit peu touristique, nous avons enfin pu prendre le bus du lendemain pour arriver à Ubud, ville au milieu des terres de Bali sarcastic.

     

    Ubud est réputée pour ses rizières, ses cours de Yoga, ses lieux de méditation et pour la qualité de ses SPAs...Ca vous donne l’ambiance ^^ !

    Bien que les rues principales soient tout de même très touristiques (hôtels, restaurants et boutiques à gogo), la ville possède de nombreuses rues et ruelles très agréables !

    BALI : Ubud

    Pour se poser 4 nuits ici (repos bien mérité !) nous avons pris le temps de chercher un hôtel qui nous convenait !

    Nous sommes tombés sur une petite perle de chambre d’hôte dans une maison traditionnelle balinaise… Pour moi le meilleur hôtel depuis le début de notre voyage et pourtant dans les prix les moins chers de la ville cool!

    Voilà notre hôte : "Made", ici en tenue traditionnelle car elle allait à une cérémonie ! Toujours souriante et aux petits soins pour nous ! (on avait le droit à du thé servi toute la journée avec parfois des petites choses à grignoter ! vraiment adorable yes!)

    BALI : Ubud

    Voilà maintenant une petit photo de « notre » jardin avec en fond notre bungalow et notre terrasse (nous c’est celui de gauche)

    BALI : Ubud

    Comme dans toutes les maisons balinaises, notre maison possède son propre temple où les femmes de la maison passent leur temps à y déposer des offrandes (et à les faire!) !

    Ici le temple de notre maison :

    BALI : Ubud

     

    Là les offrandes :

    BALI : Ubud

    Et il y a des tas de maisons de ce style à Ubud ce qui donne à la ville une vraie ambiance sympa avec des offrandes partout, des maisons traditionnelles possédant leur propre temple, des odeurs d’encens à tous les coins de rue et des musiques traditionnelles^^.

     

    Nous avions également le droit à un superbe déjeuner servi sur notre terrasse ! on vous laisse apprécier :

    BALI : Ubud

     

    Le 1er jour, nous avons donc profiter de notre petit cocon pour nous reposer sleep !!!!

     

    Le 2ème jour, nous avons visité un peu la ville et fait une petite balade au cœur des rizières qui l’entourent. Malgré l’extension du côté touristique de la ville et les constructions d’hôtels à droite à gauche, les rizières ont gardé leur charme…

    BALI : Ubud

     

    BALI : Ubud

    Nous sommes également passés devant des temples (nombreux dans la ville) tous très typiques !

    BALI : Ubud

    Le 3ème jour, nous avons décidé de louer un scooter pour arpenter un peu les alentours (rassurez vous je n’ai pas conduit he !) car nous avons vite compris que pour apprécier Bali, il faut sortir des sentiers touristiques et être autonomes yes ! Nous sommes donc partis vers le Nord à Teggallalang pour voir le coin des plus belles rizières :

    BALI : Ubud

    Bon d’accord c’est « la » rizière de toutes les cartes postales et elle est assez touristique car pour l’observer il faut aller sur la terrasse d’un bar ou traverser une petite échoppe arf! Mais elle est tout de même jolie ^^!

     

    Nous sommes ensuite partis encore plus au Nord (on monte en altitude, le temps se rafraîchit et se couvre !) vers le lac Batur et les volcans de Bali. Le temps n’est pas vraiment au beau fixe mais le coin est sympa cool, ici mon « biker » préféré :

    BALI : Ubud

    En chemin nous sommes passés devant un autre temple typique :

    BALI : Ubud

    Puis nous sommes redescendus vers le Sud par une autre route pour s’enfoncer un peu plus dans la campagne balinaise traditionnelle et rejoindre la région de Sidemen.

    Petite pause « Bakso Ayam » (sorte de soupe avec des boulettes au poulet) pour nous réchauffer à Rendang un village où nous étions les seuls touristes !

    BALI : Ubud

    Puis nous sommes repartis sur notre deux roues !

    Au détour d’un chemin, nous sommes tombés sur une famille qui travaillait dans les champs, une jolie scène de vie :

    BALI : Ubud

    La balade en 2 roues était très sympa et nous sommes tombés au détour d’un virage sur une vue splendide surplombant d’autres belles rizières à flanc de colline, et cette fois ci pas du tout touristiques :

    BALI : Ubud

    Et encore d’autre plus plates mais superbes également !

    BALI : Ubud

    BALI : Ubud

    Cette balade fut très agréable et nous avons vraiment apprécier notre autonomie et les paysages traversés (jungle, volcan, rizières et autre cultures, petits villages) yes!

     

    Sans aucune hésitation Bali renferme bien les plus belles rizières d’Asie cool!

     

    Le 4ème et dernier jour, nous avons encore profité de « notre » chez nous et de l’ambiance agréable de la ville !

    Nous avons également goûté quelques spécialités (on les a appelé les « tapas » de Bali happy)

    BALI : Ubud

    Et également de nouveaux fruits (mangoustan, tomate réunionnaise et salak (le dernier n’est pas sur la photo)):

    BALI : Ubud

    Je n’ai bien évidemment pas pu résister à l’attrait de tous ces SPAs si bon marché ici ^^…. J’ai donc laissé Laurent pour 1h45 de cocooning dans un centre de SPAs traditionnel tout en bambou, petite musique d’ambiance, petite fontaine…. Avec au programme 1h de massage du corps en totalité (avec choix du parfum de l’huile essentielle s’il vous plait ! j’ai choisi Ylang-Ylang), suivi d’un gommage de tout le corps, puis une application de yaourt et pour finir un bon bain avec des pétales de fleurs de partout dans une superbe baignoire en pierre accompagné d’un thé smile… Bref le paradis et mon corps a beaucoup apprécié, de quoi me requinquer pour la fin du séjour yescool!

    Et attention les filles je vais vous faire râler, tout cela pour la somme de …. 8,75€….Ca aurait été vraiment dommage de s’en priver tongue !!!

     

     

    Pour conclure, cette étape à Ubud nous a vraiment enchanté tous les deux, nous avons été surpris de la beauté de la ville et des rizières ! Nous nous attendions à trouver des endroits horriblement touristiques et malgré tout ce que nous avons entendus, ce n’est vraiment pas pire que d’autres endroits que nous avons visité ! Cette première étape à Bali nous a donné envie de nous y attarder un peu plus que prévu et nous avons décidé de partir ensuite à l’est de l’île.


    7 commentaires
  • Suite de notre aventure à Bali..

    Nous posons cette fois-ci nos gros sacs à Padangbai sur la côte Sud-Est. Pandangbai est aussi le point d’embarquement des ferries pour l’île de Lombok.

    Nous découvrons cette petite ville, qui possède quelques plages sympathiques, le temps d’une journée.

    BALI: de Padangbai à Amed

    BALI: de Padangbai à Amed

    Puis nous laissons nos sacs à dos à notre auberge, louons un scooter encore une fois et partons en  road trip de 3 jours entre rizières et les bords de mer jusqu'à la ville d’Amed sur la côte au Nord Est de l’île.

    La route est toujours aussi magnifique et nous faisons quelques stops en chemin pour se promener dans les rizières.

    BALI: de Padangbai à Amed

    Ici les rizières de Tirtagganga.

     

    BALI: de Padangbai à Amed

    BALI: de Padangbai à Amed

     

    BALI: de Padangbai à Amed

    Nous arrivons en début d’après midi à Amed où nous trouvons le bungalow de nos rêves pour les 2 nuits avec vue direct sur la mer depuis notre lit.smile

    BALI: de Padangbai à Amed

    La région d’Amed est composée de nombreuses criques de sable noire toutes plus belles les une que les autres. Le climat est un peu plus sec que dans les terres et l’ambiance encore très relax sans trop de touristes. En gros un super coin tranquille sur Bali !!

     

    BALI: de Padangbai à Amed

    Armés de notre scooter et d’équipements de plongées, nous passons une journée à faire du snorkelling dans les différentes criques du coin. Un vrai régal.

    BALI: de Padangbai à Amed

    Nous pouvons même observer une épave coulée à 10 mètres du bord.

    BALI: de Padangbai à Amed

    Nous avions déjà fait pas mal de snorkelling depuis notre départ, mais ici la concentration de poissons différents est assez exceptionnelle. De plus les couleurs des poissons et coraux ressortent beaucoup sur le fond de sable noir.

    Nous profitons donc d’Amed et de son calme avant de rentrer tranquillement.

    Sur le retour nous nous arrêtons sur une autre plage, de sable blanc cette fois ci. Encore un paysage différent et magnifique.

    BALI: de Padangbai à Amed

    Le temps d’un petit bain, d’un repas sur la plage et d’une sieste et nous voila rentrés à Padangbai dans la soirée.

    BALI: de Padangbai à Amed

    Le lendemain nous prendrons le bateau pour Lombok afin d’atteindre les îles Gili.

     

    Ce petit « WE » nous a vraiment régalés et nous confirme que Bali a vraiment des coins magnifiques.

     

    De plus quel bonheur de voyager un peu libre sans les sacs à dos.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique